top of page
Amour au temps du digital

Et toi, finalement... ce confinement?



Dès que l’on fait un apéro virtuel ou qu’on se donne des nouvelles, c’est la question que l’on pose après le (à présent sincère) « Comment ça va ? » ! S’il y en a qui devaient apprécier son calme, il a clairement tapé sur les nerfs d’une bonne partie de la terre ! Oui, mais si on vous disait qu’en cette période de déconfinement, on pouvait tenter de tirer un petit bilan ?


CERTES, LE CONFINEMENT, C’EST RAGEANT

Clairement ! Ça nous prive d’accolades, de travail, de famille, d’amis et d’agir comme bon nous semble, mais en revanche : ça sauve des vies ! (Excusez du peu hein !). Alors oui, c’est clair qu’on a envie de se taper un BBQ avec les voisins, de prendre l’apéro avec les copains et de partir n’importe où, mais très loin… Sauf qu’il y a un moment où il faut bien se rendre compte que la situation est préoccupante, inédite et virulente ! Si si, et si tu n’as toujours pas compris, dis-toi bien qu’il y a un gros souci ! Tu as beau faire ce qu’il faut, personne n’est épargné, alors mets toutes les chances de ton côté, et fais gaffe à ta vie et à celles des autres aussi ! C’est sûr, pour l’instant il y a matière à discuter : sur les politiques, la logistique, les polémiques et même les élastiques ! Mais franchement… plutôt que de râler tout le temps, ne ferait-on pas mieux d’aider ceux que nous pouvons réellement ? Comment ? Et bien en respectant les distances de sécurité et d’hygiène, en ne bousculant personne au magasin pour la dernière tranche de pain, en proposant d’aider son voisin, en faisant les courses pour d’autres, en téléphonant aux grands-parents et en soutenant ceux qui en ont vraiment besoin…


D’AILLEURS, IL NOUS EN A APPRIS DES CHOSES, CE CONFINEMENT :

Bon de là à dire que c’était sympa… n’exagérons pas ! D’ailleurs, il faut rester sur ses gardes, histoire de ne pas remettre le cou-vert avant l’hiver… Mais au-delà de cette anxiété, de la souffrance et de l’isolement, il est fort à parier que ce virus nous aura fait voir les choses « autrement » !Sérieusement, ne t’es-tu pas découvert certaines qualités ou certains talents dernièrement ? Faisons le tour, avec un peu d’humour, de la situation. TOLÉRANTE Si avant, ton Zhom te trouvait « légèrement » chiante… là, il faut bien avouer qu’après t’être autofréquentée, tu peux éventuelle-ment dire oui, ce n’est pas impossible. (Bon OK d’accord ! Tu as parfois découvert que tu t’exaspérais toi-même… mais c’est la faute du confinement hein !)

COMPOSITEUR Tu t’es déjà (au moins une fois), surpris à pousser la chansonnette, modifiant les paroles sans même t’en rendre compte, du type : « Libérez, les confinés… on va bien se désinfecter ! Oui, j’mettrai bien mon masque, pour éviter une claque ». Tu as également remarqué que demander quelque chose en chanson, rendait le truc légèrement moins stressant : (Allez on garde le même air, pour bien te taper sur les nerfs) « Range ta chambre, mon chéri, avant que je compte jusqu’à trois, parce qu’après… à ta place… je n’voudrai pas savoir c’qui se passe ». Bon après chacun sa chanson hein !

CUISINIER Ah, c’est clair que tu as appris à utiliser ce qu’il y avait dans le frigo, à faire des gâteaux et surtout à prendre des kilos… mais ça ne vaudra jamais un bon resto !

LA FÉE MÉNAGÈRE Véritablement transformée en apôtre de Marie Kondo, le rangement et toi, c’est une affaire qui roule ! D’ailleurs c’est ce que tu as fait avec tous tes essuis, les vêtements du p’tit et tout ce qui s’en suit. Si à présent la phrase « manger par terre » prend tout son sens dans ta maison, l’expression « nettoyage de printemps » n’aura jamais duré aussi longtemps !

SERIAL COUPEUSE Toi, quand la frange te démange, tu coupes net… enfin presque. On va dire qu’en biais ou ciselés seront les tendances coiffures de l’été. Ton homme, lui, a tellement passé la tondeuse qu’il trouve qu’avoir la boule à zéro plutôt qu’une tête de Monchihi… c’est plus sexy. Mwouais… ils étaient quand même pas mal les Monchichis quand on était petit non ?

COUTURIÈRE Aaah je te revois encore rigoler de ta mère avec sa machine à coudre, te disant que « c’était vraiment la mode dans le temps » ! Oui, sauf que quand maman est confinée, faut bien se débrouiller ! Et vu le carnage que tu as fait en raccommodant le doudou du p’tit (un fil par ici, un fil par là… Oh, mais il sort d’où celui-là ?), quelque chose me dit que dès la rentrée, des cours de couture ça ne sera pas une mauvaise idée !

BIZAROÏDE Tu t’es découvert des passe-temps que jamais tu n’aurais imaginé ! Passer ton jardin au scan avec l’application #PlantSnapp histoire de connaître le nom des arbres, garder des bouts de jeunes oignons pour les faire repousser, interdire à ton Zhom de jeter les boites d’oeufs/les rouleaux de PQ/les cartons, etc., parce que tu vas faire du bricolage, te surprendre à faire parler les nounours de ton fils pour l’occuper et oublier d’ôter cette voix de Chipmunks quand tu continues de parler, jusqu’à pousser la bizarre attitude à presque aimer le repassage ! Dingue non ? (Ah, ça, chez moi… ça ne risque pas Grin-squint ).

SPORTIVE Si avant tout ça, tu étais plutôt du style à aimer le sport sur le bord d’un terrain/depuis les gradins/la cafèt’/derrière ton écran (biffer la mention inutile), il faut bien avouer que « ça », c’était AVANT ! À présent, tu te surprends à monter et descendre les escaliers en musique, à improviser une leçon de step avec le rebord de ta terrasse, à prétexter regarder une leçon de sport sur YouTube pour « le p’tit » et te rendre compte que même avec ça, tu découvres des muscles que tu ne connaissais pas !

MAGICIENNE Hop, la balance a disparu, on ne sait même pas pourquoi ! Hop, maman s’est planquée et est revenue à l’heure du souper ! Hop, le jouet que tu voulais vient tout juste d’arriver… waouw, mais Hop à la première crise (mon enfant a 4 ans… oui je sais tu me comprends mieux maintenant), zou il s’est envolé !

INSTITUTRICE Au début, ça te tenait à cœur, tu avais même imprimé des cahiers et lui donnais des cours d’anglais… Et puis un jour, pas très lointain… ça t’a vite lassée : « Et tu vois mon chéri, si on mélange le jaune et le bleu, ça fait du ?… CACAA ! Voilàààà… euhhh c’est presque ça mon chéri. En fait, ça fait du VERT, DU V-E-R-T c’est clair ! 1000 fois qu’on te le dit ! »… Reste caaaaalllmmme, reste caaaallllmmee. C’est là que, plus JAMAIS… je dis bien PLUS JAMAIS, tu ne diras à la maîtresse qu’elle ne sait pas s’y prendre avec ton enfant ou que tu aurais fait mieux ! Dès fois qu’elle te mettrait au défi… ne prends pas le risque, moi je te le dis !

TIKTOKEUR Non pas que tu es devenue frappadingue, mais bien que la curiosité de ce fameux Tik-Tok, jusque là incompréhensible, t’ai rendu addict au jeu. Depuis, tes voisins t’observent à t’entrainer sur des jeux de pieds, à imiter les acteurs, à chanter en play-back, à te donner en spectacle ou à faire danser ton chat depuis ta terrasse ! Bon c’est vrai que vu de loin… ce n’est pas tout à fait ça Grin-squint.

1 vue

Posts récents

Voir tout
bottom of page