top of page
Amour au temps du digital

Nouvelle maison? Prenez bien en compte sa localisation et ce (ceux) qui l'entoure(nt)!

Lorsqu’on se lance dans l’achat ou dans la construction d’une maison, cela répond souvent à un rêve, un projet de vie… Pour ne pas déchanter une fois installé, il convient de se poser les bonnes questions et d’ouvrir les yeux sur l’horizon. Une fois devenu propriétaire, il arrive malheureusement que l’on découvre des vices cachés ou un voisinage dont on se serait bien passé… trop tardivement ! On se dit qu’on aurait dû mieux réfléchir AVANT ! Pour vous éviter d’être mal embarqué, on vous ouvre les yeux sur ce qu’il faut bien observer, penser et analyser.



EXPLOREZ, DÉCOUVREZ LE QUARTIER ET SES ENVIRONS

Pour comprendre la vie d’un quartier, il est recommandé de s’y promener, d’explorer les environs et ce à différents moments de la journée. Cela vous permettra de vous faire une idée du trafic en pleine heure de pointe, en soirée, en matinée… de repérer les différentes nuisances sonores telles qu’une usine bruyante dont le vendeur aura omis de vous parler.

  • Les commerçants

Découvrez les différents commerces et faites-vous une idée de la vie qu’on peut vivre dans ce quartier. Y a-t-il une boulangerie à proximité, une librairie, une boucherie, une épicerie, une pharmacie, un médecin généraliste… ? Si ce n’est pas le cas, est-il possible de se faire livrer à manger pour les jours où l’on est un peu coincé au bureau ou qu’on a simplement la flemme de se mettre à cuisiner ?

  • Abords et quartier

Y a-t-il de jolies balades à faire à pied ou en vélo ? Qu’en est-il de l’état des routes et des trottoirs : ont-ils un espace assez large pour passer avec une poussette ou pratiquer la mobilité douce ? Est-il facile de stationner dans la rue (pratique si vous avez une deuxième voiture ou si vous comptez inviter de temps en temps) ? Y a-t-il un comité de quartier ? Des fêtes récurrentes organisées ?… Certaines villes, villages ou patelins sont plus actifs que d’autres et ont le talent d’accueillir leurs nouveaux voisins.

  • Écoles et vie active

Si vous avez des enfants, renseignez-vous sur les écoles à proximité : sont-elles réputées ? Peut-on y aller à pied ? Sont-elles à distances acceptables de votre domicile, de chez les grands-parents ou un membre de la famille pour vous dépanner à la sortie de l’école le cas échéant ? Y a-t’il des plaines de jeux ? Une crèche ? Des activités sportives : un hall omnisport, une salle de danse, une piscine, une salle de sport… ?

  • Transports en commun

Pensez également aux transports en commun (train, tram, bus…), aux parcours qu’ils desservent, à la fréquence de leurs passages, à la distance qui les relie de votre travail, de l’école ou de vos loisirs ? S’il y en a dans votre rue fréquemment, fort à parier que cela risque d’être pratique, mais tout aussi bruyant !

  • Les projets d’amélioration, de construction

Ne négligez jamais l’évolution potentielle d’un quartier. Il est souvent très rare qu’il n’y ait aucun nouveau projet qui sorte de terre. Quels sont les projets de construction en cours ? Y a-t-il des terrains constructibles à pourvoir dans les environs? Des lieux désaffectés qui pourraient être réhabilités ? → Certains projets immobiliers à proximité de votre future habitation peuvent dévaluer la valeur de la maison que vous allez acheter. N’hésitez pas à vous rendre à la commune, vous pourrez également y trou- ver des informations grandement utiles.


ET LES VOISINS DANS TOUT ÇA?

On y prête une attention particulière! Pas question de rôder, de fliquer ou devenir « le louche » qui squatte et mène l’enquête ! Tout est question de discrétion, de dosage et parfois d’oser tout simplement « poser la question ». Avant toute chose : y a-t-il du vis-à-vis ? Vous savez, une fenêtre qui donne directement chez vous ou dans votre jardin ? Rien de pire que d’avoir envie de bronzer en monokini et de se sentir épiée par un voisin qui adore mater! (brrr) Heureusement, tous ne sont pas comme ça et il ne faut pas non plus devenir trop exigeant ou parano ! D’ailleurs, quel est leur profil à ses futurs voisins?

→ Des kots d’étudiants ? Des familles avec de jeunes enfants, de jeunes couples ou de sympathiques personnes âgées?

→ Ont-ils des animaux ? Un gros chien qui pourrait aboyer toute la journée. Un coq qui pourrait chanter dès que le lever du soleil…

→ Discuter avec eux vous permettra de découvrir, non seulement, l’ambiance du quartier, mais vous aurez aussi une idée plus précise de la future cohabitation. Avouez que de s’installer à côté de grincheux, du boomer du coin qui fait java jusqu’à pas d’heures ou mamy nova qui note chaque passage et flique à tout va… Cela me semble essentiel ! Après tout, quand on investit ou que l’on construit, c’est pour s’installer durablement… ! Comme on ne peut modifier tout un quartier, il vaut mieux apprendre à cohabiter.



Se poser toute une série de questions en amont sur le quartier, le voisinage… permet de se concentrer exclusivement sur le bien immobilier que vous allez visiter et de ne pas vous laisser emporter par l’engouement des vendeurs ou de l’agent immobilier. Gardez en tête « Wisteria Lane » (Desperate Housewives) pour comprendre que ce n’est pas simple d’intégrer un nouveau quartier, que ce dernier dispose de ses propres codes, de ses habitudes… mais qu’on peut aussi se faire de merveilleux amis.

2 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page