top of page
Amour au temps du digital

Les 30 meilleurs belgicismes

Tu es belge et tu penses tout connaître des expressions qui viennent d’ici ? Au-delà des «septante» et «nonante» que tout le monde connaît, ou encore du célèbre «non, peut-être» bruxellois, voici le top 30 des meilleurs belgicismes. Cochez ceux qui n’ont pas de secrets pour vous et dites-nous combien vous en avez découvert ici.


DÉCOUVREZ-LES SANS TARDER POUR VOUS FAIRE COMPRENDRE DES BELGES CET ÉTÉ !

  • Il fait caillant : Il fait glacial, très froid -> ça caille ! Si tu ajoutes « des billes » à l’expression, tu accentues encore plus la sensation de froid…

  • Avoir une cloche : une cloque, une ampoule au pied.

  • Tire ton plan ! : Débrouille-toi à présent. (Souvent employé par les parents, quand ils t’ont trop prévenu que ça risquait d’arriver)

  • Tu n’es qu’un goulafe : un glouton, quelqu’un qui s’empiffre.

  • Tu as pris ton dix-heures? : c’est la collation, le grignotage du matin. Pour l’après-midi, tu diras « viens manger ton 4h » CQFD

  • C’est de la cacaille : c’est du toc, quelque chose de mauvaise qualité.

  • T’as encore acheté des tchiniss toi ! : objets sans valeurs, sans importance et un peu inutiles.

  • C’est la rawette : c’est le petit dernier de la famille / Rawette c’est aussi une petite portion supplémentaire / Des rawettes = des petites quantités équivalentes aux miettes…

  • Mords sur ta chique ! : serre les dents ! (Une chique = un bonbon sucré, une gomme à avaler… mais ce n’est pas un chewing-gum parce que ça… c’est une chiclette)

  • Quand mamy te donne une dringuelle : argent de poche

  • Y drache : il pleut. Il drache comme vache qui pisse : il pleut des cordes ou à saut. Et la version du 21 juillet c’est tout simplement: la drache nationale qui est souvent de la partie !

  • Tu me passes le papier collant ? : l’adhésif, le rouleau de scotch (après tout, c’est du papier qui colle non ?)

  • Plasticine® : pâte à modeler

  • Tu veux venir avec? : tu nous accompagnes, tu viens avec nous.

  • Toi, tu dis des carabistouilles : des bobards, des sornettes, des mensonges…

  • Ce soir, c’est guindaille ! : faire la bonne grosse fête. En gros, tu sais quand tu arrives, mais pas quand tu rentres (ni comment…)

  • C’est quoi ce brol? : ce désordre, ce bazar

  • Arrête de racuspoter : de rapporter, médire, moucharder, balancer

  • Prends tes slaches : des tongs, tes clapettes, tes sandales… Slaches, c’est sûrement à cause du bruit qu’elles font une fois mouillées, non ?

  • Manger des Croustillons : beignets au sucre (ceux que l’on trouve sur les fêtes foraines (les kermesses), en cornet avec du sucre impalpable (sucre glace) et une petite fourchette en plastique)

  • Kot : à défaut d’être l’onomatopée réservée à la poule, il s’agit d’un studio/appartement, souvent partagé par plusieurs étudiants.

  • Faire des craboutchas : laissez cours à son imagination en faisant des gribouillis

  • Oufti : oh, mazette (interjection marquant l’étonnement, la surprise, d’où la célèbre marque de fruits glacés enrobés de chocolat)

  • Retaper quelqu’un : oh on pourrait le «réparer» après une bonne cuite, mais ici, il s’agit de le reconduire « Je te retape en rentrant si tu veux »

  • Il a de l’eau dans les caves : s’il ne s’agit pas d’une conversation liée aux intempéries, alors c’est que son pantalon est bien trop court !

  • Que nenni : sûrement pas, pas du tout, eh bien non (vient du wallon)

  • Une couque au chocolat : une chocolatine, un pain au chocolat… peu importe comment vous l’appelez, en Belgique… on adore ça !

  • Être nareux : désigne une personne qui est difficile sur la nourriture et sur la propreté de la table. Il est certain qu’une personne nareuse ne viendra jamais picorer dans votre assiette ou boire à votre verre, elle ne le supportera pas !

  • Dormir à l’auberge du cul tourné : dormir en se faisant la tête (du coup en se tournant le dos)

  • Il n’a pas toutes les frites dans le même sachet! : il n’a pas toute sa tête.


1 vue

Posts récents

Voir tout
bottom of page