top of page
Amour au temps du digital

L'ergonomie au bureau, l'importance d'une bonne position

Rester assis n’est clairement pas une position naturelle pour l’homme. Imaginez dès lors ce qu’endure votre corps si vous restez assis pendant des heures et que vous ajoutez à cela, un tas de postures qui ne vont pas ! Pas étonnant que le sédentaire que nous sommes se blesse, se croque ou se bloque. Vous avez le choix : lombalgies, douleurs cervicales, articulaires, tendinites, syndrome du canal carpien… Mais si comme beaucoup, vous en avez « plein le dos » de souffrir, il est temps de découvrir les bienfaits de ce que l’on appelle : l’ergonomie !



C’EST QUOI AU JUSTE ?

Côté dico, on nous dit qu’il s’agit de « l’adaptation d’un environnement de travail (outils, matériel, organisation…) aux besoins de l’utilisateur ». C’est n’est donc pas à l’homme de s’adapter à son environnement, mais bien l’inverse ! D’ailleurs, il est prouvé que l’ergonomie augmente la productivité, réduit le taux d’absentéisme, les maladies et contribue au bien-être au travail. Alors quand on sait que le coût le plus important au sein d’une entreprise est celui lié aux employés, autant en prendre soin, non ?


QU’EST-CE QU’ON RISQUE ?

Avec nos modes de vie de plus en plus sédentaires, les mauvaises postures adoptées au travail créent ce qu’on appelle des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS). Autrement dit, « Le mal du travail » qui regroupe un ensemble d’affections touchant les muscles, tendons, nerfs et articulations (raideurs, raccourcissements, rougeurs, gonflements.). Vous serez donc sujet à avoir des tendines, un syndrome du canal carpien au poignet, une épicondylite au coude, de l’hygroma du genou etc. Ne pas réorganiser son espace de travail, c’est clairement prendre un risque pour sa santé !


RENDRE SON POSTE DE TRAVAIL ERGONOMIQUE

Tout d’abord, vous devez analyser votre manière de travailler : êtes-vous la plupart du temps debout ? Assis ? Avez-vous tendance à lever ou baisser le menton pour regarder votre écran ? Votre siège est-il adapté ? Avez-vous suffisamment de place pour travailler ? Utilisez-vous régulièrement des documents papier ?… Un bon aménagement passe d’abord par une bonne réflexion et une bonne compréhension de ses habitudes. Parfois, il n’est pas nécessaire d’investir de grosses sommes, de simples petits ajustements peuvent grandement suffire à vous changer la vie et soulager quelques douleurs. Parmi les recommandations de base, on retrouve :

• Le bon réglage de son siège et de son bureau

• Le réglage en hauteur et la position de votre écran;

• Quelques outils ergonomiques tels qu’un repose-document, une souris adaptée, un repose-pied… À noter que les réglages ne seront pas les mêmes si vous mesurez 1m60 ou 1m80. Voilà donc un problème de taille rencontré dans les entreprises pour lesquelles le matériel est standardisé et donc, ne permet pas une adaptation adéquate à son utilisateur ! Si le matériel ergonomique reste incontestablement la meilleure manière de prévenir les fameux TMS, adopter d’autres habitudes et réorganiser son espace peut déjà faire toute la différence.


VOICI LES PETITS GESTES ET AJUSTEMENTS POUR SE SENTIR MIEUX DANS SON ESPACE DE TRAVAIL

1) Bien régler son siège Vous devez d’abord éloigner votre chaise de votre bureau pour vous asseoir bien au fond afin de pouvoir régler la hauteur de l’assise. Pour ce faire, il faut que vos pieds soient bien à plat au sol et que vous formiez un angle de 90 degrés avec vos genoux. Si vous avez des accoudoirs réglables, faites en sorte que la hauteur et l’écartement vous permettent d’avoir les bras relâchés et près du corps. Afin d’éviter toutes tensions, vos épaules doivent être ni trop hautes, ni trop basses sinon vous allez solliciter vos cervicales. Une fois votre siège réglé, avancez-le près de votre bureau pour vous assurer que la hauteur de votre table est correcte. Pour le vérifier, vos bras doivent pouvoir être posés sur votre bureau tout en restant sur les accoudoirs. Si ce n’est pas le cas, adaptez la hauteur de votre siège en conséquence et en cas de besoin utilisez un repose-pied pour retrouver l’angle de 90 degrés dans vos jambes.

2) Réglez votre écran La hauteur de votre écran est extrêmement importante, car elle va influencer votre posture ! Idéalement, le haut de votre écran devrait se trouver au niveau de vos yeux (bien entendu, en vous tenant droit, ça va de soi). Afin d’assurer votre confort visuel, votre écran devrait se situer à une distance comprise entre 50 et 70 cm de vos yeux. Tout dépendra de la taille de l’écran évidemment, il ne s’agit que d’un ordre de grandeur pour vous donner une idée. Pour ceux qui disposent d’un ordinateur portable, il est vraiment préférable de disposer d’une station d’accueil reliée à un écran externe, car il n’y a rien de pire comme position que de travailler full time sur un portable. Veillez également à la luminosité de votre poste de travail : trop vif vous aurez vite mal à la tête, trop sombre vous allez trop forcer sur vos yeux… mais au final, le mal sera le même : bonjour la migraine. Prenez donc quelques minutes pour régler l’éclairage de votre écran, et de votre bureau

3) Optez pour un repose document Pour un meilleur confort de travail lorsqu’on a des documents papier à traiter, c’est de disposer d’un repose documents qu’on placera entre son clavier et son écran, cela permet de les avoir directement dans sa zone de vision et de ne pas forcer sur ses cervicales tout en limitant la fatigue visuelle.

4) Choisir son clavier et sa souris Dans un monde idéal, votre clavier devait être inclinable et dissocié de votre écran. Ce qui est important c’est de limiter l’extension de vos poignets. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne faut pas placer le clavier au bord du bureau, mais à une distance de 10 à 15 cm pour maintenir une bonne posture. Votre souris doit également être adaptée à votre main. Il convient donc de bien choisir sa taille et sa forme en fonction de son utilisation. Il parait que les souris verticales sont un vrai « must have », faut-il encore s’y habituer !

5) Oreillettes, kit Bluetooth ou mains libres vous fournir un micro-casque ou un système de décrochage adapté. Si vous utilisez votre smartphone, c’est pareil : on cesse de le coincer en relevant l’épaule ! Prenez des oreillettes avec ou sans fil, pour le choix, on vous laisse maître.

6) Faites des étirements Si vous souffrez de la nuque ou de douleurs situées dans le bas du dos, n’attendez pas la pause-déjeuner pour vous étirer. L’idéal, c’est de faire de petits étirements pendant 30 secondes à plusieurs moments dans la journée. Niveau pratique, vous pouvez : bouger votre tête de gauche à droite puis de bas en haut délicatement. Faire des cercles d’avant en arrière avec vos épaules (et vice-versa). Délier vos poignets en faisant de petits moulins avec ceux-ci ou encore étirer votre dos par des mouvements de rotation du buste vers la gauche, puis vers la droite. Si vous avez un Swift ball au bureau, c’est parfait : de petits 8 avec le mouvement du bassin soulagera votre bas du dos. Pendant votre lunch, allez vous aérer et marchez ! La position debout favorisera la bonne circulation du sang et vous coupez de l’atmosphère du travail pendant quelques minutes vous fera le plus grand bien ! Bref, il n’y a rien de tel pour reprendre le travail de plus belle.

En résumé, l’ergonomie, ce n’est pas bien sorcier. S’il est important d’avoir un matériel ergonomique adapté, il faut bien prendre le temps de régler chaque accessoire, chaque matériel et chaque meuble correctement ! À vous de jouer ou d’en discuter avec votre hiérarchie (ils auront tout à y gagner, et niveau santé : vous aussi !).

1 vue

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page