top of page
Amour au temps du digital

L'importance de se faire des amis à l'âge adulte!

Quand on est enfant, c’est assez facile de se faire des amis dans la cour de récré ou sur le banc des écoliers, mais à l’âge adulte… c’est souvent plus compliqué. On n’ose pas, pas envie de faire le premier pas, de déranger, peur de s’imposer… on se pose donc beaucoup trop de questions ! Le manque de spontanéité freine un peu les nouvelles amitiés. Qu’il s’agisse de collègues de travail, de personnes rencontrées dans une activité que vous pratiquez… Être entouré fait partie des besoins fondamentaux, car l’amitié fait naître une plus grande sécurité intérieure. Elle permet de renforcer la confiance en soi, accroit le bonheur et multiple les instants de joie… La solitude n’est pas vécue de la même manière par tout un chacun. Certains d’entre nous peuvent particulièrement mal la vivre surtout quand il s’agit de solitude affective. Alors qu’on se le dise, l’amitié n’est-elle pas un besoin vital ?



LES BIENFAITS DE L’AMITIÉ

L’être humain n’est pas fait pour être seul. Et si l’on ne choisit pas sa famille, on peut s’en constituer une de cœur avec ses amis. Saviez-vous que la solitude augmenterait même le risque de mourir prématurément. Voilà déjà un très bon argument pour continuer à développer des contacts sociaux à chaque instant. Nos amis jouent un rôle essentiel dans notre équilibre émotionnel et psychologique. Ils nous apportent à la fois joie et réconfort, bonne humeur et soutien. Par conséquent, ils nous aident à réguler notre stress et nos angoisses. Les amis, c’est un peu nos meilleurs antidépresseurs, nos plus grands alliés, nos meilleurs conseillers et la crème de la crème quand il s’agit de festoyer ! Quel que soit l’âge, l’amitié contribue gran- dement au bien-être. Encore faut-il savoir comment se faire des amis. Où les rencontrer? Comment s’y prendre?…


IL N’Y A PAS D’ÂGE POUR SE FAIRE DES AMIS

Enfant, presque tout le monde est notre ami pour autant qu’il joue avec nous a un jouet sympa ou partage sa collation. Adulte ou senior, ça ne se passe évidemment pas comme ça! On ne va pas dire: «C’est mon amie, car elle porte une jolie robe ou parce qu’elle a une belle voiture ». On n’est plus en recherche de quantité d’amitié, mais bien de qualité. Si l’on comprend aisément l’importance de se faire des amis, faut-il encore adopter la bonne attitude pour en rencontrer. Ce n’est pas toujours simple d’intégrer un nouveau groupe, d’aller à la rencontre d’inconnus… surtout quand on n’est pas habitué, qu’on est timide ou encore que l’on vienne de divorcer. La première chose à revêtir ? Un sourire. C’est une belle manière d’attirer la sympathie. En matière de premier contact, on a rarement envie d’aller vers celui ou celle qui tire la gueule! Comme le dit si bien l’adage: «On n’a qu’une seule chance de faire bonne impression». Une fois votre sourire sympathique affiché, il convient d’adopter une attitude qu’on qualifiera « d’ouverture » (notamment en cherchant le regard des gens) pour pouvoir nouer le contact. Ce n’est pas en ayant le nez sur son téléphone ou la tête dans son verre que quelqu’un aura envie de vous parler!



OÙ EST-CE QUE ÇA SE «CACHE» DES AMIS...

Pour faire de nouvelles rencontres, il faut agrandir sa zone de confort et surtout apprendre à sortir de chez soi. Je pense surtout aux personnes âgées qui n’ont pas trop envie de bouger. Parfois, il n’y a pas besoin d’aller bien loin, vous pouvez sympathiser avec vos voisins. À force de les croiser, invitez-les à prendre un café ou même l’apéro.


En amitié on partage souvent des centres d’intérêts communs, c’est donc là une belle opportunité de tisser des amitiés. Il peut s’agir d’un sport, d’un sujet de prédilection, d’une activité comme la lecture, la marche, de partager une passion, des travaux manuels, du bénévolat… même l’école de vos enfants peut être un chouette terrain de rencontre. C’est très sympa d’échanger avec d’autres parents. En plus, si les enfants s’entendent bien et jouent ensemble, what else? Vous l’aurez compris, s’inscrire dans une activité qui vous plait simplifie souvent la démarche, sans compter qu’avoir des enfants l’accélère carrément ! Le tout est de ne jamais se décourager, même à l’âge adulte. Et oui, on rencontre aussi des ratés à tout âge, les imbéciles n’ont pas déserté l’âge adulte… certain n’étant d’ailleurs jamais arrivé à « maturité ». Qu’à cela ne tienne ! Multipliez les expériences en élargissant votre réseau de connaissances. Plus vous allez être assidu dans une activité, plus les personnes que vous croisez régulièrement auront envie de mieux vous connaitre. Et plus on connait quelqu’un, plus la confiance grandit…


Pour les hyper connectés ou les plus introvertis, il existe des applications de rencontre dédiées aux personnes qui cherchent à nouer de nouvelles amitiés. Parfois c’est plus facile de briser la glace dans le monde virtuel avant de se rencontrer dans le monde réel. Il n’y a évidemment pas de normes. Le plus important c’est de se connaitre et surtout de se respecter.


C’EST BEAU L’AMITIÉ...

En amitié, l’authenticité, le respect, la spontanéité, l’écoute font partie des maîtres mots d’une relation durable. Si vous avez envie qu’on s’intéresse à vous, commencez d’abord par vous intéresser à l’autre. L’amitié, c’est savoir être là dans les bons comme les mauvais moments, c’est prendre le temps d’écouter, de laisser l’autre parler (hum mea-culpa les copines, la tchafette que je suis y veillera, c’est promis !), de partager des valeurs et des instants de tendre complicité. Choyez chacune de vos amitiés, n’attendez pas un prétexte pour vous voir ou envoyer un SMS ! Si vous n’avez pas 5 minutes à lui offrir de temps en temps, l’amitié périra avec le temps… pensez-y ! Qu’on soit introverti ou extraverti, on a tous besoin d’être entourés, de créer du lien social afin de se développer, de se sentir aimés, de préserver notre équilibre phy- sique, mental, émotionnel… Comme le dit si bien Bernard Sauvat : « L’amitié c’est pour moi un paysage, où tu viens effacer mes petits nuages… ».

2 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page